Infrastructure in Morocco: 20 years of transformation

Nous célébrons aujourd’hui les 20 ans de l’arrivée sur le trône du roi Mohammed VI au Maroc. Au cours de cette période, le pays a réussi à se positionner comme une référence dans la région MENA et de se distinguer grâce à sa stabilité politique et sociale.

Depuis 1999, Mohammed VI a dirigé une série d’importants projets qui ont favorisé la croissance économique, la modernisation du pays et la libéralisation de ses échanges. Par conséquent, le PIB a augmenté régulièrement au cours des 20 dernières années.

De même, l’économie locale a été renforcée grâce aux investissements internationaux dans des secteurs tels que le tourisme, l’agriculture, les énergies renouvelables, l’aéronautique ou l’industrie automobile, avec la présence de grandes entreprises telles que Siemens, Boeing ou Renault.

Depuis son accession au trône, Mohammed VI est devenu la pierre d’angle de la stabilité politique au Maroc, œuvrant dans une vision à long terme et avec l’ambition de faire du pays un chef de file du continent africain.

L’arrivée du monarque a également favorisé le développement de nouvelles infrastructures telles que le lancement du train à grande vitesse de Tanger à Casablanca ou la création du plus grand complexe portuaire d’Afrique, connu sous le nom de Tanger Med.

Projets qui ont marqué le règne de Mohammed VI

1.Tanger Med, un pilier économique

À l’avant-garde de ces projets, Tanger Med est peut-être le joyau du règne de Mohammed VI. Considéré comme le plus grand port d’Afrique, c’est une zone commerciale essentielle entre l’Europe, l’Afrique et le reste du monde.

Ce hub logistique de dimension mondial, qui regroupe 750 entreprises actives, a amélioré les exportations du pays et est devenu une plate-forme de compétitivité de l’économie marocaine.

En fait, le projet le plus important de l’histoire du pays continue à attirer des capitaux étrangers et progresse année après année. Aujourd’hui, le complexe a une capacité totale de plus de 9 millions de conteneurs.

2.Tramway à Casablanca et Rabat

Les capitales administratives et économiques du Royaume, Rabat et Casablanca, se sont transformées au cours de ces 20 années pour devenir des chantiers de construction où abondent les projets d’infrastructures.

En effet, les tramways de Rabat et de Casablanca font partie des principaux projets lancés par le monarque et reflètent l’engagement du pays de moderniser ses infrastructures.

Ces infrastructures ont largement contribué à améliorer la qualité de vie des habitants et le développement socio-économique.

3.Noor, le plus grand complexe solaire au monde

Noor est la plus grande centrale solaire au monde. Lancé par le Souverain en 2016, le complexe solaire est situé dans la région de Ouarzazate et s’inscrit dans la stratégie ambitieuse du Maroc visant à réduire la dépendance énergétique du pétrole et du gaz.

Etendu sur plus de 3 000 hectares, Noor Ouarzazate est composé de quatre centrales solaires. Les objectifs du Royaume dans ce domaine sont très ambitieux: produire 42% d’énergie à partir d’énergies propres d’ici 2020 et 52% d’ici 2030.

4.Al Boraq, première ligne à grande vitesse en Afrique

La ligne à grande vitesse au Maroc a été inaugurée en 2018. À l’heure actuelle, le train de nouvelle génération circule entre les deux principaux centres économiques du royaume, Tanger et Casablanca.

Le train peut atteindre une vitesse de plus de 320 km et fait partie des efforts de développement ferroviaire nationaux qui visent à répondre à la demande croissante de mobilité.

Comme on peut le constater, depuis l’ascension du roi Mohammed VI sur le trône, le pays a mené à bien des réformes structurelles qui ont entraîné une évolution économique, sociale et professionnelle. Ces changements ont permis au Maroc d’être considéré comme un important centre d’affaires dans la région.

Grâce à ces transformations continues, les investisseurs et les entreprises internationales s’installent au Maroc et bénéficient de la qualité de leurs services et de leurs infrastructures.