Opportunités d’affaires

OPPORTUNITÉS

 

D'AFFAIRES

ÉNERGIES RENOUVELABLES

Le Maroc, par sa position géographique et avec plus de 3 000 heures d’ensoleillement par an, bénéficie d’un potentiel en énergies renouvelables remarquable pour devenir une puissance énergétique future. En effet, la production énergétique d’électricité d’origine renouvelable atteindra 42% à horizon 2020, répartie à parts égales entre le solaire, l’éolien et l’hydraulique. Ce programme marocain d’investissement dans les énergies à l’horizon 2020 est estimé à 18,95 milliards de dollars, qui générera quelque 50.000 emplois.

NTIC

Le secteur des NTIC est un des secteurs prioritaires de l'économie marocaine, au vu de sa contribution potentielle en termes de développement humain et économique. Le secteur emploie 52.000 salariés et contribue à hauteur de 7% au PIB national. Compte tenu de son importance, le Maroc a mis en place un plan stratégique "Maroc Digital 2020" qui a pour but de positionner le Maroc en tant que hub régional et leader africain dans le domaine et d'accélérer la transformation digitale pour une véritable émergence numérique du pays.

TOURISME

Le Royaume se positionne comme l'une des premières destinations touristiques en Afrique grâce notamment à ses infrastructures, à la richesse de son patrimoine culturel et naturel et à sa stabilité. Le secteur touristique occupe une place importance dans l'économie marocaine. Il est considéré comme un secteur stratégique pour accompagner le développement économique. Le secteur reste la première source en devises du pays, le deuxième contributeur au PIB national, avec une part d'environ 12%, et deuxième création d'emplois.

INDUSTRIE

L'industrie marocaine représente aujourd’hui près de 30 % du PIB. Avec le lancement du Plan d'accélération industrielle 2014-2020, le Maroc vise à changer la structure de son économie, en capitalisant davantage sur l'industrie plutôt que sur l'agriculture. L’industrie est principalement constituée des secteurs du textile et cuir, de l'agro-alimentaire et du montage électronique. De nouveaux secteurs sont tout de même en plein essor, et tentent ainsi de diminuer la dépendance du Maroc à son secteur agricole: chimie, automobile, informatique et aéronautique.

 

ÉNERGIES RENOUVELABLES

Le Maroc, par sa position géographique et avec plus de 3 000 heures d’ensoleillement par an, bénéficie d’un potentiel en énergies renouvelables remarquable pour devenir une puissance énergétique future. En effet, la production énergétique d’électricité d’origine renouvelable atteindra 42% à horizon 2020, répartie à parts égales entre le solaire, l’éolien et l’hydraulique. Ce programme marocain d’investissement dans les énergies à l’horizon 2020 est estimé à 18,95 milliards de dollars, qui générera quelque 50.000 emplois.

INDUSTRIE

Le Maroc, par sa position géographique et avec plus de 3 000 heures d’ensoleillement par an, bénéficie d’un potentiel en énergies renouvelables remarquable pour devenir une puissance énergétique future. En effet, la production énergétique d’électricité d’origine renouvelable atteindra 42% à horizon 2020, répartie à parts égales entre le solaire, l’éolien et l’hydraulique. Ce programme marocain d’investissement dans les énergies à l’horizon 2020 est estimé à 18,95 milliards de dollars, qui générera quelque 50.000 emplois.

AGRICULTURE

Au Maroc, l'agriculture constitue un secteur important pour le développement économique et social. En plus de sa contribution au PIB national à hauteur de 15 %, le secteur emploie près de 40 % de la population active (jusqu’à 80 % en milieu rural) et constitue le premier pourvoyeur d’emploi du pays avec plus de 4 millions d’emplois. Grâce aux efforts conjugués du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime et des professionnels du secteur, l'évolution du PIB agricole (PIBA) est en hausse constante depuis l'année 2000.

LOGISTIQUE

Le secteur de la logistique offre de réelles opportunités au Maroc. Il représente environ 6% du PIB et les 56.000 entreprises y opérant emploient près 200.000 personnes. Compte tenu de sa grande importance dans l’économie nationale, le Maroc a aménagé 600 hectares de terrains pour abriter des plateformes logistiques modernes dans plusieurs régions : Casablanca, Tanger, Agadir, Kénitra, Meknès et Oujda. Ceci rentre dans la stratégie nationale pour le développement de la compétitivité logistique à l’horizon 2030.